• Berryz Kobo x ℃-ute Cross Talk 12 : SHIMIZU x TSUGUNAGA

    Berryz Kobo x ℃-ute Cross Talk 12 : SHIMIZU Saki x TSUGUNAGA Momoko 

    SHIMIZU Saki x TSUGUNAGA Momoko

    ♥♥♥

    — Momochi, as-tu déjà pensé à devenir la "Captain" ?

    Tsugunaga : Pour être honnête, il y a un moment où je voulais vraiment l'être (rires). À l'époque, je faisais plein de choses différentes, ce qui pouvait laisser croire que je serais plus capable de rassembler le groupe plutôt que Saki-chan le faisait. Mais le manager-san est venu me voir et m'a avoué "Tsugunaga, tu n'as pas besoin de faire ça tu sais. Cela va installer des tensions dans le groupe." J'ai réagis avec un "Ah vraiment ? Je vois~" (rires).

    Shimizu : Mais comparé à nos débuts, on nous gronde beaucoup moins qu'avant. Je déteste qu'on me reproche des choses, donc je suis heureuse de notre état actuel, où nous

    pouvons faire ce tout qu'on veut. Mais en même temps, si on nous mettait jamais de limites, il y aurait une routine, et je détesterais ça aussi. On irait faire des choses qui n'iraient pas dans le bon sens. Je suppose que nous avons nécessairement besoin d'un support extérieur.

    Tsugunaga : En grandissant, ils ont arrêté de nous restreindre. Bien que ce soit intimidant de se faire gronder, surtout devant tout le monde, on ne peut pas nier que ça nous fait grandir. Je trouve ça magnifique.

    Shimizu : Nous entamons notre dixième année, ce qui veut dire que nous sommes plutôt les seniors du Hello! Project, alors notre point de vue a forcément changé.

     

    — Quelles ont été vos impressions lorsque vous vous êtes rencontrées toutes les deux ?

    Shimizu : Momo avait cette aura qui criait "Je suis mignonne !!". Elle avait une immense confiance. Je n'avais rien de ça. C'est à ce moment-là que j'ai compris que nous étions totalement différentes, malgré le fait que nous avions le même âge.

    Tsugunaga : À l'époque, Saki-chan était un garçon manqué, surtout sur le style vestimentaire, tu portais toujours des shorts. Mais récemment, je t'ai entendu dire que t'es devenu mignonne et féminine, mature, donc j'ai l'impression d'être en retard. Tous les gens que je connaît qui sont dans la même tranche d'âge que Saki-chan et moi disent ça, et je me rends compte que je ne peux pas dire que c'est mon cas (rires). Aussi, tu étais déjà très forte pour danser, alors que c'était nos débuts, et les professeurs de danse l'avaient remarqué dès le départ. Et cette différence, je l'ai senti dès le départ, car elle était puissante, malgré le fait que nous débutions toutes en même temps.

    Shimizu : Tu étais celle qui était toujours motivée pour travailler, alors je te trouvais vraiment impressionnante. J'ai été étonnée à plusieurs reprises par la façon dont tu n'étais pas influencée par les autres, pour trouver ton propre chemin.

    Tsugunaga : La façon dont tu le dis est tellement cool ! On dirait que je suis une super héros ! (rires)

    Shimizu : C'est vrai (rires). Sans aucune hésitation, vous travailliez tout le temps, et je n'arrive même pas à imaginer Momo être pessimiste.

     

    — Dans dix ans, quelle genre de femme pensez-vous être ?

    Tsugunaga : Captain a dit qu'elle est une femme plutôt dévouée, alors je pense qu'elle rencontrera son prince charmant, et qu'elle lui sera totalement dévouée. Si elle pense que c'est LE bon, si il lui demande sa main en mariage, elle accepterait directement (rires).

    Shimizu : Je pense que Momo est une femme remarquable. Elle est sérieuse, et c'est une femme qui fera avancer les choses, elle est déterminée.

     

    — Captain, à vos yeux, Momochi est-elle fiable ?

    Shimizu : Je n'ai jamais eu de discussions en tête à tête avec elle, mais elle semble être capable d'être coopérative avec tout le monde, et elle est déterminée quand il s'agit de travailler. Je sais que je peux vraiment compter sur elle pour ça. Parfois, elle comprend des choses sans que j'ai même à lui dire. C'est comme si nous pensions la même chose, il y a une sorte de "télépathie" que les autres ne peuvent pas comprendre.

    Tsugunaga : Elle est transmise par mon petit doigt.

    Shimizu : Pas ton petit doigt (rires), c'est ce quelque chose qu'il y a en toi et en moi.

    Tsugunaga : Je suis sûre que c'est le petit doigt. C'est un transmetteur (rires).

     

    — Comprend-elle ce que vous vivez également ? Et elle vous aide ?

    Shimizu  : Cela dépend de l'heure et du lieu. Il y a des moments où cela se joue entre nous deux seulement et ça se règle très rapidement. Mais il y a des moments où il y a plus de tension, on fini généralement par dire "Si moi je fais un effort, alors vous aussi faîtes-en" et ça se règle aussi. 

    Tsugunaga : Par exemple, si notre programme nous dit de toucher un sujet, mais que nous comprenons toutes les deux que ce n'est pas une bonne idée parce que nous sommes pas d'accord sur ce point, nous allons brièvement en parler, sans se prendre la tête. Mais il est quand même nécessaire d'en parler entre nous.

    Shimizu : Nous faisons souvent ce genre de réunions oui.

     

    — Je vois. Cela fait 10 ans que vous travaillez ensemble, et c'est peut-être pour ça vous pouvez réussir cet exploit de télépathie. Momochi, y'a-t-il une chose pour laquelle vous comptez sur Saki-chan ?

    Shimizu : Mais j'ai l'impression que Momo n'a presque jamais besoin de moi, en disant "Captain ! Captain !". Lorsqu'elle a besoin de quelque chose, elle le fait d'elle-même, donc cela diminue mon travail personnel.

     

    __________________________________

    © traduction du japonais à l'anglais par icejiggly
    traduction de l'anglais au français par Pichi - Captain France


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :