• Interview de Saki par Dwango

    Shimizu Saki des Berryz Kobo nous parle de leur nouveau single, et du fait qu'elle deviendra la prochaine leader du Hello! Project.

    Les Berryz Kobo reviennent avec un titre impressionnant "Futsuu, Idol 10nen Yatterannai Desho!?". Que pensent les membres de cette chanson ? La leader du groupe, Shimizu Saki aka Captain, nous en parle.

    Interview de Saki par dwango.jp

    — S'il vous plaît, donnez nous votre impression de votre nouveau single "Ai wa itsumo Kimi no Naka ni/Futsuu, Idol 10nen Yatterannai Desho!?". Tout d'abord, "Ai wa itsumo Kimi no Naka ni" est une chanson magnifique.

    SHIMIZU SAKI : C'est comme si nous étions une armée... Je veux dire, la chanson est vraiment cool, et j'ai pensé à une ancienne pièce de théâtre lorsque je l'ai écoutée pour la première fois. Les paroles au refrain "Saa, warae" je les aime beaucoup, même si au fond, ce n'est pas très amusant (ndt : "Saa, warae" signifie littéralement "Allez, ris", et Saki nous dis ça comme ce n'est pas le contexte de la chanson de base) (rires). Ce sont des paroles tout de même très profondes. Je trouve que dans le contexte "de l'amour", ce sont des paroles très différentes des précédentes chansons des Berryz.

    — Qu'avez-vous ressenti face à cette chanson ?

    SHIMIZU SAKI : Je pense que de toutes nos chansons, j'ai chanté celle-là avec beaucoup de sentiments, je trouve également que ce sont des paroles d'adultes, mais que j'aurais pu quand même chanter il y a 10 ans.

    — Pour la chanson "Futsuu, Idol 10nen Yatterannai Desho!?", quelles ont été vos impressions lorsque vous avez vu le titre pour la première fois ?

    SHIMIZU SAKI : Il se trouve que nous avons toutes découvert le titre en même temps, et nous avons toutes eu la même réaction : "Pardon ?!". Nous avons été, d'une certaine marnière, assez choquées.

    — Dans la phrase "Meishi wo tsukureba soku AIDORU" ("Tu peux être une idole seulement si tu as une cartes de visite") il y a quelques mots assez provocateurs. Mais je pense qu'essentiellement la chanson a été écrite pour le fait que vous êtes depuis 10 ans des idoles, des "Berryz Kobo". 

    SHIMIZU SAKI : Je pense surtout qu'il faut dire les bonnes choses (rires) : c'est surtout que nous sommes sûrement les seules capable de sortir une telle chanson. Quand nous lisions les paroles (que nous devions chanter par la suite), nous disions des choses comme "Ah, oui...". Ca m'a assez émue, personnellement. Je suis quelqu'un de très pleurnicharde, et je ne vais pas vous cacher que j'ai versé quelques petites larmes lorsque j'ai lu certaines phrases ! Puis, Tsunku♂-san m'a ressaisie. Il a remarqué que j'ai été très touchée par les paroles.

    "MAMA no DAME dashi wa KITSUi kedo" ("Quand ma mère juge ce que je fais, c'est une grande douleur pour moi") est également une phrase impressionnante ! Mais est-ce votre cas, Shimizu-san ?

    SHIMIZU SAKI : Je ne parle pas de mon travail avec mes parents, mais je me rappelle qu'une fois, la mère de Sudou Maasa-chan a regardé un de nos concerts, est a dit de moi "Oh, la personne là-bas est vraiment à l'aise sur scène !".

    — Honnêtement, pour "Futsuu, Idol 10nen Yatterannai Desho!?", il semble qui n'y ait pas eu de bonnes impressions aux premiers abords, mais maintenant est-ce que ça va mieux ?

    SHIMIZU SAKI : J'ai vu beaucoup de fans dire "Les paroles ne sont pas très cherchées" et je trouve que c'est une critique très importante car, ce qui compte dans les chansons, ce sont les paroles.

    — Shimizu-san, pendant les 10 années dans lesquelles vous avez été idole, avez-vous eu l'impression que ce n'est pas passé vite ou, au contraire, rapidement ?

    SHIMIZU SAKI : Je trouve ça étonnant que les Berryz Kobo durent aussi longtemps. Même s'il y a une membre qui est partie du groupe, c'est comme si nous avions toujours été comme ça, pendant les 10 ans. Lorsque nous avons commencé le groupe, jamais nous aurions pu penser que nous en arriverions ici. J'ai dépassé mes 20 ans et je suis encore dans le groupe... je suis devenue adulte en étant en même temps une membre des Berryz Kobo, et j'en suis fière.

    — Avez-vous déjà pensé que votre groupe ne recevrez pas de fans ?

    SHIMIZU SAKI : Eh bien... il est suivi aujourd'hui (rires). J'ai déjà pensé à créer des fanclubs avec des fans, ou des choses dans ce genre, mais j'ai pensé à nos fans qui sont étudiants et qui ne pourraient pas énormément participer à ce genre d'événements. Aujourd'hui nous faisons tout pour avoir un minimum de contact avec eux, et je pense que c'est déjà une bonne solution.

    — Shimizu-san, il y a eu une grosse différence dans votre physique entre le tournage des clips et aujourd'hui. Donnez-nous certains détails.

    SHIMIZU SAKI : C'est vrai, je me suis coupée les cheveux de 40 cm ! J'ai prévenu personne, même pas les personnes du staff qui s'occupe de moi, et lorsqu'il ont vu mes cheveux, ils ont dit "Oh, c'est coupé !" et... oui, c'était bien coupé (rires).

    — En effet, depuis vos 10 ans d'idole, vous n'aviez pas coupé vos cheveux aussi courts.

    SHIMIZU SAKI : Je voulais les couper sans obtenir de permission ! Alors j'y suis allée toute seule, et je l'ai vraiment fait !

    — C'était quelque chose que voulez faire depuis longtemps ou seulement sur le coup ?

    SHIMIZU SAKI : Eh bien, je ne sais pas tellement... (rires).

    — Maintenant que les Berryz Kobo ont atteint leur 10 ans, pensez-vous que cela puisse continuer encore 20 ans, 30 ans ?

    SHIMIZU SAKI : Eh bien... j'en pense que je veux surtout continuer. Je pense que je veux continuer aussi longtemps qu'il y aura de fans pour nous soutenir.

    — Quels ont été les avantages et désavantages de ces 10 ans d'idoles ?

    SHIMIZU SAKI : Je trouve que ca a été un avantage, pour moi en tout cas, d'être la capitaine du groupe. Mais nous nous entendons vraiment bien toutes entre nous, et ça aussi, c'est un avantage. Ce n'est pas le cas dans tous les groupes. C'est une très bonne expérience pour moi d'être une leader d'un groupe pendant 10 ans. Pour les désavantages, je n'en trouve même pas ...

    — Vous être leader des Berryz Kobo, mais bientôt vous serez celle aussi du Hello! Project car Michishige Sayumi des Morning Musume. '14 va obtenir son sotsugyo.

    SHIMIZU SAKI : C'est vrai (rires). Une fois que Michishige-san va quitter le Hello! Project, je serais la plus vieille de l'agence. Pourtant je n'ai pas encore la motivation ne serait-ce de penser "Je veux être la leader !". Mais les Berikyuu seront les sempaïs désormais. Nous devons nous comporter comme des sempaïs maintenant ! Il y a eu énormément de bons points que mes sempaïs m'ont appris, et je me dis que la première chose que je vais devoir faire une fois leader du Hello! Project, sera de transmettre tout mon savoir aux juniors. 

    — Donc, vous ne voulez pas devenir la leader du Hello! Project, Shimizu-san ?

    SHIMIZU SAKI : Si j'entends qu'une membre des Morning Musume. '14 dire qu'elle veut devenir la leader du Hello! Project, je lui répondrais que je m'en occuperais. J'ai désormais la fierté d'être une senior du Hello! Project. Et si Maimi (leader des °C-ute) veut elle aussi devenir la leader du Hello! Project, comme elle est de notre génération et que c'est une personne fiable, je peux comprendre son choix et la supporter dans cette voie.

    — Après le départ de Michishige Sayumi-san, les Morning Musume. '14 seront le groupe le plus jeune.

    SHIMIZU SAKI : C'est vrai. 

    — Que doit faire la leader du Hello! Project ?

    SHIMIZU SAKI : La leader n'a pas grand chose à faire en particulier (rires), avant de commencer les tournées du Hello! Project, elle dit de belles paroles aux membres du Hello! Project pour les encourager, et ... elle répond à certaines questions qu'on lui pose lors des conférences en tant que représentante du Hello! Project.

    — Il n'y a qu'un cri d'encouragement ?

    SHIMIZU SAKI : Hm, si les leaders ont quelque chose à dire avant de commencer le concert, elles le disent à ce moment et ensuite, tout le monde va exécuter le cri.

    — Eh bien, j'aimerais l'entendre !

    SHIMIZU SAKI : Eh bien (rires) depuis le concert de l'été dernier du Hello! Project, nous l'avons pas fais. Je penserais à le faire au concert d'été de cette année, car c'est le dernier que j'aurais avec Michishige-san. Je veux profiter du temps qui me reste avec elle.

    — Et, pouvez-vous nous parler un peu de votre vie en dehors du Hello! Project ?

    SHIMIZU SAKI : La mode. Je vais dans beaucoup de magasins, j'achète beaucoup d'habits, j'en regarde beaucoup ...

    — Dans l'émission "The Girls LIVE" il y a une catégorie pour la mode (une membre du Hello! Project coordonne les vêtements d'un autre groupe pour un de leur passage sur le plateau TV de l'émission), avez-vous participé à cela ?

    SHIMIZU SAKI : J'ai déjà coordonné les vêtements des S/Mileage ! J'étais très heureuse, mais comme je ne suis pas très proche des membres des S/Mileage, je n'avais aucune idée de quels vêtements pourraient leur plaire... Chaque style colle bien au S/Mileage, j'ai donc décidé au final de leur mettre un pantalon blanc, et un t-shirt de couleur pastel pour bien coordonner le tout.

    — Les fans ont tous vu l'émission, même lorsque vous avez utiliser le "pistolet à colle". 

    SHIMIZU SAKI : Ah, ce pistolet à colle... (rires). Depuis que je l'ai utilisé afin de coller des petites décorations sur les vêtements pour les S/Mileage, je l'utilise souvent pour mes propres vêtements. Je trouve ça étonnamment facile à utiliser, je ne pensais pas ça avant de l'utiliser pour l'émission (rires). Par contre, il faut faire vraiment attention à ne pas s'en mettre sur les mains car c'est très chaud comme produit. C'est peut-être un objet favoris du staff car maintenant, il se retrouve dans chaque épisode de l'émission (rires).

    — Ah, et vous avez un Budokan cette année.

    SHIMIZU SAKI : Je suis heureuse que ça arrive cette année également. Cependant, il y a plus d'obstacles que l'année dernière. Cette fois-ci, les °C-ute donnent leur concert la veille du notre. Et il faut essayer de faire mieux qu'elles !

    — Avez-vous une idée d'une quelconque chanson que les fans aimeraient entendre ce jour-là ?

    SHIMIZU SAKI : "Succha ka Meccha ka~" ! Cette chanson est tellement amusante à performer sur scène, et les fans chantent tous avec nous ne même temps ! Au Budokan, j'aimerais tous les entendre également ! Même si j'ai pleuré au Budokan de l'année dernière, cette fois-ci je veux avoir le sourire du début à la fin, et que le concert se termine en beauté !

     

    ______________

    © traduction du japonais au français par Pichi. | Captain France
    à partir de l'article de Dwango


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :